Le Syndrome d'Apnée du Sommeil

SAS

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil est un trouble caractérisé par des interruptions temporaires de la respiration pendant le sommeil. Ces interruptions, appelées apnées, durent généralement quelques secondes et peuvent se produire plusieurs fois par heure. L’apnée du sommeil peut entraîner une mauvaise qualité du sommeil, de la fatigue diurne, des problèmes de concentration et des problèmes de santé plus graves si elle n’est pas traitée.

Quelles sont les causes d’apnée du sommeil ?

Les causes de l’apnée du sommeil varient en fonction du type d’apnée. Les principaux types d’apnée du sommeil sont l’apnée obstructive du sommeil et l’apnée centrale du sommeil. L’apnée obstructive du sommeil est causée par un blocage temporaire des voies respiratoires pendant le sommeil, généralement en raison de la relaxation des muscles de la gorge et de la langue. L’apnée centrale du sommeil est causée par un dysfonctionnement du système nerveux central qui ne parvient pas à envoyer les bons signaux aux muscles respiratoires pour maintenir une respiration régulière.

Quels sont les symptômes de l’apnée du sommeil ?

Les symptômes de l’apnée du sommeil peuvent inclure des ronflements forts, des pauses respiratoires observées par un partenaire de sommeil, des réveils fréquents pendant la nuit, des maux de tête matinaux, une somnolence diurne excessive, des problèmes de concentration, de l’irritabilité et des troubles de l’humeur.

Quels sont les différents types d’apnées du sommeil ?

Le syndrome d’apnée obstructive du sommeil

Les symptômes de l’apnée du sommeil peuvent inclure des ronflements forts, des pauses respiratoires observées par un partenaire de sommeil, des réveils fréquents pendant la nuit, des maux de tête matinaux, une somnolence diurne excessive, des problèmes de concentration, de l’irritabilité et des troubles de l’humeur.

L’apnée centrale du sommeil

L’apnée centrale du sommeil (ACS) est moins fréquente que le SAOS. Elle est causée par un dysfonctionnement du système nerveux central qui entraîne une défaillance dans l’envoi des signaux appropriés aux muscles respiratoires. Les personnes atteintes d’ACS peuvent présenter des pauses respiratoires sans ronflements et des réveils fréquents pendant la nuit.

Quels sont les facteurs favorisants d’apnée du sommeil ?

Plusieurs facteurs peuvent augmenter le risque d’apnée du sommeil, notamment :

  1. L’âge : L’apnée du sommeil est plus fréquente chez les adultes d’âge moyen et les personnes âgées, en raison de la perte de tonus musculaire et de l’accumulation de graisse autour des voies respiratoires.
  2. Le sexe : Les hommes sont plus susceptibles de souffrir d’apnée du sommeil que les femmes.
  3. L’obésité : Les personnes en surpoids ou obèses sont plus susceptibles de développer une apnée du sommeil, car l’excès de graisse peut exercer une pression sur les voies respiratoires.
  4. La consommation d’alcool et de médicaments : L’alcool et certains médicaments, comme les sédatifs et les relaxants musculaires, peuvent provoquer un relâchement des muscles de la gorge et augmenter le risque d’apnée du sommeil.
  5. Le tabagisme : Fumer peut irriter et enflammer les voies respiratoires, augmentant ainsi le risque d’apnée du sommeil.
  6. Les antécédents familiaux : Les personnes ayant des antécédents familiaux d’apnée du sommeil sont plus susceptibles de développer cette affection.

Comment diagnostiquer une apnée du sommeil ?

Le diagnostic d’apnée du sommeil commence généralement par une évaluation des symptômes et des facteurs de risque. Un médecin spécialisé en médecine du sommeil peut ensuite recommander un test de sommeil, également appelé polysomnographie, pour confirmer le diagnostic. Ce test enregistre diverses données physiologiques pendant le sommeil, telles que la fréquence cardiaque, la respiration, les mouvements oculaires et les niveaux d’oxygène dans le sang, afin de déterminer la présence et la gravité de l’apnée du sommeil.

Comment traiter une apnée obstructive du sommeil ?

Le traitement de l’apnée obstructive du sommeil dépend de la gravité de la condition et des facteurs de risque individuels. Les options de traitement peuvent inclure :

  1. Les modifications du mode de vie : Perdre du poids, arrêter de fumer, éviter l’alcool et les médicaments sédatifs, et dormir sur le côté peuvent aider à réduire les symptômes de l’apnée du sommeil.
  2. L’utilisation d’un appareil à pression positive continue (CPAP) : Le CPAP est le traitement le plus efficace pour l’apnée obstructive du sommeil. Il s’agit d’un appareil qui fournit un flux d’air constant à travers un masque nasal ou buccal, maintenant ainsi les voies respiratoires ouvertes pendant le sommeil.
  3. Les appareils d’avancée mandibulaire : Ces dispositifs dentaires aident à maintenir les voies respiratoires ouvertes en avançant légèrement la mâchoire inférieure pendant le sommeil.
  4. La chirurgie : Dans certains cas, la chirurgie peut être recommandée pour traiter l’apnée du sommeil, notamment lorsque des anomalies anatomiques contribuent au blocage des voies respiratoires. Les interventions chirurgicales courantes incluent l’uvulopalatopharyngoplastie (UPPP), la génioglossie et la chirurgie maxillo-faciale.

Comment traiter une apnée centrale du sommeil ?

Le traitement de l’apnée centrale du sommeil dépend de la cause sous-jacente du trouble. Les options de traitement peuvent inclure :

  1. Le traitement des pathologies médicales sous-jacentes : Si l’apnée centrale du sommeil est causée par une autre affection médicale, comme une insuffisance cardiaque, le traitement de cette affection peut améliorer les symptômes de l’apnée du sommeil.
  2. L’utilisation d’un appareil à pression positive continue (CPAP) : Le CPAP peut également être utilisé pour traiter l’apnée centrale du sommeil, bien que d’autres dispositifs, tels que la ventilation en pression positive bi-niveau (BiPAP) ou l’adaptative servo-ventilation (ASV), puissent être plus appropriés dans certains cas.
  3. L’oxygénothérapie : Dans certains cas, l’utilisation d’oxygène supplémentaire pendant le sommeil peut aider à réduire les symptômes de l’apnée centrale du sommeil.
  4. Les médicaments : Des médicaments tels que l’acétazolamide ou la théophylline peuvent être utilisés pour stimuler la respiration chez certaines personnes atteintes d’apnée centrale du sommeil.

Qui consulter en cas pour explorer les apnées du sommeil ?

Si vous pensez souffrir d’apnée du sommeil, consultez d’abord votre médecin généraliste. Il pourra évaluer vos symptômes et vous orienter vers un médecin spécialisé en médecine du sommeil si nécessaire. Les médecins du sommeil sont des experts dans le diagnostic et le traitement des troubles du sommeil, y compris l’apnée du sommeil.

Examens

La polygraphie permet une première exploration du SAS.

La polysomnographie est l’examen le plus complet du sommeil

Rendez-vous

Consultez rapidement à l’Institut des Troubles du Sommeil.

Rendez-vous

Prendre rendez-vous pour un SAS

Nos médecins du sommeil réalisent des actimétrie quotidiennement et explorent chaque année le sommeil de plusieurs centaines de patients.

Prendre rendez-vous en ligne Doctolib