L'actimétrie et son usage clinique

Woman sleeping with her TV on

examen du sommeil

Qu’est-ce qu’une actimétrie ?

L’actimétrie est une méthode d’évaluation du sommeil et de l’activité motrice, permettant de mesurer et d’analyser les mouvements d’un patient pendant plusieurs jours et nuits consécutifs. Cette technique non invasive s’appuie sur l’utilisation d’un dispositif médical, l’actimètre, généralement porté au poignet. Les enregistrements permettent d’analyser le rythme veille-sommeil du patient, fournissant ainsi des informations précieuses pour les médecins spécialistes du sommeil dans le diagnostic et le traitement des troubles du sommeil.

Comment fonctionne une actimétrie ?

L’actimètre est un appareil léger, souvent sous la forme d’une montre ou d’un bracelet, qui contient un accéléromètre. Ce capteur permet d’enregistrer les mouvements du poignet et, par conséquent, l’activité motrice du patient. Le dispositif est doté d’un système d’enregistrement dans un petit boîtier porté en général au poignet, facilitant ainsi son utilisation et son port au quotidien. Les données collectées sont ensuite transférées à un ordinateur pour analyse et interprétation par un médecin spécialiste.

Comment analyser les données d’une actimétrie ?

Les données recueillies par l’actimètre sont transférées sur un ordinateur via un logiciel dédié, permettant au médecin d’accéder à un tableau de bord détaillé. L’analyse des enregistrements se base sur les mouvements et les périodes d’immobilité associés à chacune des phases de sommeil.

L’étude des évolutions dans le temps des grandeurs représentatives d’une activité motrice permet de mettre en évidence des anomalies du sommeil ou des rythmes circadiens. Les médecins peuvent également comparer les résultats de l’actimétrie avec les données autodéclarées du patient, telles que les horaires de coucher et de lever, pour identifier d’éventuelles discordances.

En outre, les données de l’actimétrie peuvent être utilisées pour établir des références individuelles, permettant ainsi de suivre l’évolution des troubles du sommeil au fil du temps et d’évaluer l’efficacité des traitements prescrits.

Pourquoi effectuer une actimétrie lors de troubles du sommeil ?

L’actimétrie est un examen complémentaire utile pour les médecins spécialistes du sommeil dans le cadre du diagnostic et de la prise en charge des troubles du sommeil. Elle permet d’obtenir des informations objectives sur le sommeil du patient, sans avoir recours à des examens plus invasifs tels que la polysomnographie, qui requiert une nuit en laboratoire.

L’actimétrie est particulièrement adaptée pour l’évaluation des troubles du sommeil liés au rythme circadien, tels que le syndrome de retard de phase, le syndrome d’avance de phase ou le trouble du sommeil lié au travail posté. Elle peut également être utilisée pour dépister l’insomnie, la somnolence diurne excessive ou les troubles du sommeil chez les personnes âgées.

De plus, l’actimétrie est facile d’accès et peut être réalisée à domicile, ce qui la rend particulièrement attractive pour le suivi à long terme des patients, l’évaluation de l’efficacité des traitements ou la surveillance de l’évolution des troubles du sommeil.

Quelles sont les informations utiles pour un médecin spécialiste du sommeil après une actimétrie ?

Après avoir analysé les données recueillies par l’actimètre, un médecin spécialiste du sommeil peut tirer plusieurs informations utiles pour le diagnostic et le traitement des troubles du sommeil. Parmi celles-ci, on peut citer :

  1. Les horaires de coucher et de lever : Ces données permettent de détecter des irrégularités du rythme veille-sommeil et d’évaluer la régularité du cycle circadien du patient.

  2. Le décalage entre semaine et week-end : La comparaison des horaires de coucher et de lever en semaine et le week-end peut mettre en évidence un décalage potentiellement problématique pour la qualité du sommeil.

  3. Le temps d’endormissement : L’estimation du temps nécessaire pour s’endormir peut révéler des difficultés à s’endormir ou un sommeil fragmenté.

  4. Le temps de sommeil total par 24 heures : En évaluant la quantité de sommeil, le médecin peut identifier d’éventuelles privations de sommeil ou des périodes de sommeil excessif.

  5. Le temps de sieste : Les données sur la durée et la fréquence des siestes fournissent des informations sur le rythme veille-sommeil diurne et la somnolence diurne.

  6. Les évolutions des paramètres de sommeil dans le temps : L’analyse des données longitudinales permet de suivre l’évolution des troubles du sommeil et d’évaluer l’efficacité des traitements prescrits.

  7. La fragmentation du sommeil : L’actimétrie peut aider à identifier des périodes de sommeil fragmenté, caractérisées par des éveils nocturnes fréquents ou prolongés.

Où peut-on enregistrer une actimétrie ?

L’actimétrie peut être enregistrée dans diverses situations, notamment :

  1. À domicile : L’actimétrie est généralement réalisée à domicile, car elle permet de collecter des données sur le sommeil et l’activité motrice du patient dans son environnement habituel. Cela facilite l’obtention d’informations représentatives de ses habitudes quotidiennes et de ses rythmes naturels de sommeil.

  2. Dans un centre de sommeil : L’actimétrie peut également être réalisée dans un centre de sommeil tel que Somnology, en complément d’autres examens tels que la polysomnographie. Dans ce contexte, l’actimétrie peut aider à évaluer les troubles du sommeil liés au rythme circadien ou à des conditions spécifiques (par exemple, le travail posté).

  3. Dans des études cliniques et de recherche : L’actimétrie est également utilisée dans des études cliniques et de recherche pour évaluer l’efficacité de traitements ou pour étudier les effets de divers facteurs environnementaux ou comportementaux sur le sommeil et les rythmes circadiens.

Dans tous les cas, l’actimètre est généralement porté par le patient pendant plusieurs jours consécutifs, ce qui permet de recueillir des données sur une période suffisamment longue pour fournir des informations pertinentes et représentatives de son sommeil et de son activité motrice.

Pathologies

L’apnée du sommeil est la pathologie du sommeil la plus fréquente.

Le syndrome des jambes sans repos peut être exploré grâce à une polygraphie.

Rendez-vous

Consultez rapidement à l’Institut des Troubles du Sommeil.

FAQ

Questions fréquentes

L’actimètre est en général porté pendant plusieurs jours consécutifs, jusqu’à un mois, afin d’obtenir des données fiables et utilisables par votre médecin.

Rendez-vous

Prendre rendez-vous pour une actimétrie

Nos médecins du sommeil réalisent des actimétrie quotidiennement et explorent chaque année le sommeil de plusieurs centaines de patients.

Prendre rendez-vous en ligne Doctolib